enfin,un petit tour avec mon pote!

rendez vous chez Jean Luc,pour 14h30.

 


dans mon sac,quelques affaires pour bricoler au retour.001

en arrivant chez Jean Luc,il y a une grille avec un code pour rentrer dans sa rue.
je descends de la moto,je fait le code,la porte s'ouvre,et... la moto cale.

je remonte dessus,et j'essaye de la redémarrer,mais madame à décidé que non.
la porte commence à se refermer,il faut que je redescende de la moto pour refaire le code.


je n'ai pas trop compris ce qui c'est passé ensuite,mais en redescendant de la moto,je perds l'équilibre,je tombe en arrière,la moto me suit dans ma chute,je la retiens avec la main droite pour éviter qu'elle ne me tombe dessus,et du coup,j'arrive à faire qu'elle ne touche le sol que par le repose pied gauche.

ouf,la moto n'a rien!
je pousse quelques jurons,je relève la moto,la mets sur sa béquille,et c'est au moment ou je ramasse mes lunettes qui ont volé un peu plus loin que Jean Luc arrive.


pas de dégâts sur la moto,hormis la petite tige filetée qui tiens le road book,qui est tordue.
un tio coup de pince et c'est redressé.
quand au bonhomme,il a chuté sur le coccyx encore une fois. "je me le suis fêlé en tombant d'une chaise de cuisine en 2015"

pas grave la bête est solide,et ça ne va pas m'empécher de rouler!
je laisse mon sac chez Jean Luc,et nous voilà partis direction le Theil,puis la D56 qui nous amène à Quettehou.
je dois faire un petit arrêt technique pour ressérer les vis qui bloquent ma poignée de gaz sur le guidon.
les vibrations les ont desserrées. un tio coup de tournevis et hop,c'est reparti!

nous prenons la route de la côte par Saint Vast la Hougue,puis direction le café de France à Barfleur,ou je fait quelques photos.


la 350 HSSG R de Jean Luc.002

les touristes prennent des photos,pendant que nous buvons une bonne bière.003

la Terrot de Jean Luc a du succès!

004

après avoir consommé avec modération,nous revoilà repartis direction le phare de Gatteville.
hélas,il y a des travaux sur la route qui y mène,et celle ci est barrée.
tant pis,ce sera pour une autre fois!

nous continuons notre chemin jusqu'à chez moi,ou je laisse ma Terrot au garage,car je me suis rendu compte que le serre câble de l'embrayage glisse sur le câble,et que si je continue en ville,je risque de me retrouver en panne,et sans embrayage.

je rejoins Jean Luc avec ma voiture,et je lui fait voir mes achats du weeekend dernier.
nous bricolons un rétroviseur,et nous convenons de se revoir,pour sortir le moteur du cadre de la NSSL.

une fois rentré à la maison,la douleur au coccyx se fait plus vive,et après auscultation,ma femme constate un bel hématome,et me donne un traitement,et un somnifère pour passer une bonne nuit.

dans quelques jours,il n'y paraitra plus!

en tous cas,c'était une sortie fort sympatique,avec des mecs sympatiques,et des motos qui on tourné comme des horloges!

et hop,67 km de plus au compteur!

une petite réparation,à faire au niveau du câble d'embrayage,et....

je suis déjà prêt à repartir!