départ à 14h00 sous un ciel mitigé.

DSC04244

 

SORTIE DU 02 NOVEMBRE 2022 ALLER

 première pose 600 mètres plus loin,au port des Flamands à Tourlaville.

DSC04245

elle est superbe cette Vaquelotte!

DSC04246

 

nouvel arrêt sur la côte à Bretteville en Saire.

DSC04249

DSC04247

DSC04248

 autre pose sur les hauteurs avant d'arriver à Fermanville.

DSC04250

 ce petit chalutier est en pêche.

DSC04251

 

enfin me voici au port Levi à Fermanville.

DSC04252

DSC04253

 là c'est un caseilleur.

DSC04254

DSC04255

 

nouvelle halte au fort Levi.

DSC04257

DSC04256

 vue sur la lande et la côte.

DSC04258

 le vent est en train de forcir.

DSC04259

 la mer est encore calme,mais la tempête annoncée pour demain s'approche.

DSC04260

 avec des vents à plus de 100 km/h les vagues vont devenir énormes!

DSC04261

 le chemin des douaniers.

DSC04268

 le phare du cap Levi.

DSC04269

 

de retour au parking,je constate que la Terrot a des admirateurs.DSC04262

une vue aérienne du fort du cap Levi.

DSC04263

un peu d'histoire.

le fort du cap Lévi fut construit de 1801 à 1806 à la demande de Napoléon Bonaparte, afin de protéger le cabotage dans la rade de Cherbourg.

En 1861, il est modifié afin de répondre aux progrès de l'artillerie. Il est alors doté de quatre énormes pièces d'artillerie et sa capacité en hommes, vivres et matériels est accrue.

En 1905, le fort est racheté par Charles-Henri Dumas-Vence (1872-1949) qui aménage un jardin d’agrément et un potager, et y installe un pavillon Mauresque.il en fait un lieu de vacances et de réception. la famille Dumas-Vence l'utilise comme résidence secondaire jusqu'en 1939.

Réquisitionné en 1940 puis occupé par les Allemands,il est bombardé par les Anglais.

ce n'est qu'une ruine lorsqu’il est acheté en 1953 par Félix Amiot, propriétaire du chantier naval cherbourgeois.il aménage le « Fort-Amiot » en une résidence privée,et de prestige dans laquelle il reçoit ses invités.

en 1990, le site devient,propriété du Conservatoire du litoral.

Le fort du cap Lévi est aujourd'hui un lieu de visite et de séjour en chambres d'hôtes.

dans le fort cette pièce d'artillerie attire mon oeil.

DSC04264

 elle fait 3 mètres de long,au bas mot.

DSC04265

 elle doit peser au moins 2 tonnes,et peut être plus.

DSC04267

 pour avoir une idée de la masse de ce canon,j'ai laissé mes gants dessus pour cette photo.

DSC04266

 la tour du fort et ses meurtrières.

DSC04271

 dernière photo avant de partir.

DSC04270

 

5 minutes plus tard me voici à l'entrée de la vallée des moulins.

DSC04272

 une stèle à la mémoire de Marie Ravenel poètesse Normande,qui vécu longtemps à Fermanville.

DSC04273

la petite route fait un bon kilomètre,et mêne au viaduc de Fermanville.

DSC04274

DSC04275

 c'est sur ce viaduc que passait le Tue Vaques,un train à vapeur qui reliait Cherbourg à Barfleur au début du siècle dernier.

TUE VAQUES FERMANVILLE

DSC04276

DSC04277

 petite pose pour photographier Notre Dame des Champs.

DSC04278

 et me voici au pied du viaduc.

DSC04279

et pas de vallée des moulins sans moulins. on en compte au moins cinq.

DSC04280

 il est temps pour moi de prendre la route du retour.

SORTIE DU 02 NOVEMBRE 2022 RETOUR

 

 

je passe par Gonneville,où je fais un arrêt photos au château.

DSC04281

 ce château est très ancien.

à l'origine c'était un château fort.

DSC04282

mais au fil des siècles il a bien changé.

les deux batiments qui suivent sont bien plus récents.

DSC04283

DSC04284

 du château fort,il ne reste que cette tour carrée.

DSC04285

et la poterne du pont levi.

DSC04286

 

un peu d'histoire.

le château de Gonneville est un ancien château fort de la région, du début du XIVᵉ siècle,détruit et reconstruit aux XVIᵉ et XVIIᵉ siècles et enfin remanié au XIXᵉ siècle.

le nom de Gonneville viendrait de celui d'un viking nommé Gunulf. 

Jean sans Terre le frère de Richard Coeur de Lion y séjourna deux fois.

en 1846 une grande partie du château fût détruite par un homme qui y cherchait un hypothétyque trésor.

DSC04287

 

DSC04291

 en face l'église du village.

DSC04288

avec le monument aux morts.

DSC04289

DSC04290

 je prends ensuite la direction du Mesnil au Val,puis la route de Gonneville,où je fais un détour chez un restaurateur de motos anciennes spécialisé dans les années 1980.

je reste une heure à discuter avec lui.

à sa demande il n'y a pas de photos ni du lieu,ni de son atelier.

il ne travaille que par connaissances,et veut garder son jardin secret.

16h00,il est temps pour moi de partir.

la tempête arrive,le vent commence à souffler fort.

je n'ai pas fait un kilomètre que je sens les gouttes de pluie s'abattre sur moi.

doucement au début,pour se transformer en trombe par la suite.

pas le temps de mettre le pantalon de pluie,pour les 5 kilomètres qu'il me reste à faire pour rentrer,ça ne vaut pas le coup!

16H15 me voici de retour à la maison.

DSC04292

 Mèmère est un peu mouillée,et son pilote aussi!

DSC04294

le compteur affiche 38 kilomètres,et j'ai fait une bonne balade.

après avoir mis la Terrot à l'abri,et l'avoir essuyée,je rentre me sécher devant un bon feu de cheminée,pendant que dehors la tempête se déchaine!

je crois que cette fois ça y est;l'automne est arrivé!

on va attaquer l'hivernage.

 

pour moi ça va être le temps de résoudre quelques petits problèmes techniques sur la HDA.

je vais commencer par la roue avant dont les mâchoires de freins sont frappées du même symptôme que le frein arrière.

"manque des plaques de protection des segments"

je dois aussi démonter la roue arrière pour modifier le parapluie de la jante.

je me suis aperçu que ma roue n'était pas centrée par rapport à l'axe du cadre,mais déportée de 15 mm trop à droite.

il va donc falloir rayonner la roue différement.

et dernière bricole: installer des cosses serties sur les fils du conjoncteur comme conseillé par Henri.

il me restera à faire l'entretien,et un décalaminage de la culasse.

Mémère sera àlors au top de sa forme pour attaquer l'année 2023.

la vie ça roule en 350 HDA!