départ de chez mon frangin à 9h45.

ce matin,il y a du vent,et quelques nuages,avec lequels,je vais jouer à cache cache toute la journée.

afin d'éviter la galère,avec la pluie qui menace en fin d'après midi,je décide de couper au plus court,et je prends la route de Bayeux,où je m'arrête faire le plein.

Capture circuit 2018 étape 5

puis,je prends la route de Saint lô.

je fais une halte,à Noron-la-Poterie,pour prendre quelques photos.

002

 

comme son nom l'indique,c'est un village,où la poterie est l'artisanat local depuis 1745.

mais là,on serait plutôt dans l'industriel.

003

 

j'arrive à Balleroy à 11h15.

mon but,visiter le musée des mongolfières qui a été installé dans le chateau de Balleroy,par Malcom Forbes,un magnat de la presse Américain,et aérostier.

hélas,il doit se passer quelque chose,dans le musée,car les visiteurs,sont refoulés,par les gendarmes.

je passe donc,mon chemin,et du coup,je me fait une petite halte dans la forêt de Balleroy,histoire de faire souffler la Terrot.

004

 

c'est calme et reposant,et je profite de l'ombre,car le soleil tape dur!

005

 

puis,je reprend mon chemin,et je m'arrête à une boulangerie dans le Dézert,et oui,c'est le nom du village.

j'y achète un sandwich,et une boisson,puis après avoir téléphoné à ma femme,je reprends ma route vers Saint Georges de Bohon,où tous les ans en septembre,je participais,à un rallye de motos anciennes.

hélas le club n'a pas survécu à la démission de son président.

c'est bien dommage,car j'aimais bien ce rallye.

006

je continue ma route vers Auvers,ou un jeune automobiliste parisien,m'interpelle,car je ne roule pas assez vite pour lui.

encore un qui est en vacances,et qui n'a pas compris,que c'était le moment de prendre son temps!

je lui dis que ma moto,est vieille,et je lui demande,si sa grand mère court aussi vite aujourd'hui,que quand elle avait 20 ans!

mais au vu de la tête qu'il faisait,je ne pense pas qu'il ai compris,grand chose à la vie!

quelques kilomètres plus tard,me voilà à Saint Jores,ou je dois prendre la route de Picauville.

hélas,celle çi est barrée,pour cause de travaux.

la déviation,va m'ajouter 12 km de plus au compteur,et m'oblige à prendre une petite route complètement défoncée.

et sur cette route,il y a une bûche,puis 200 mètres plus loin,une autre bûche,et encore plus loin,une autre bûche,et encore,et encore!

j'entame donc,un slalom géant,qui va durer au moins 5 kilomètres.

il est clair que quelqu'un a perdu son chargement.

et c'est presque arrivé à Picauville,que je rattrape,un tracteur,avec une remorque chargée à ras bord,de bois.

je profite d'un arrêt au stop,pour dire au chauffeur,que depuis des kilomètres il joue au petit poucet.

celui ci me rétorque,que ce n'est pas grave,et que les gens n'ont qu'à faire attention quand ils roulent!

sympa le mec!

enfin,me voilà sur la place du marché à Picauville,où je fait une dernière halte,avant d'attaquer,les 40 derniers kilomètres.

le ciel est gris,et de gros nuages menacent.

007

 

et,c'est à 14h30,que je franchis la grille de notre jardin.

juste à temps pour faire quelques dernières photos,avant que la pluie n'arrive!

008

 

ma brave Terrot,a bien roulé,et ne m'a causé aucun ennui.

aujourd'hui,le compteur affiche 157 kilomètres au journalier,et 5565 kilomètres au total.

009

en 5 jours,j'ai donc parcouru 671 kilomètres.

j'ai visité 3 musées,un cimetière militaire,deux champs de bataille,pris deux fois le bac,longé les bords de Seine.

je suis aussi revenu,sur les traces de mon ancètre,et j'ai fais un tour nostalgie,dans l'ancien garage de Bernard Goulet.

010

 

la consommation.

la 350 HDA,a ingurgité 36.68 litres d'essence,soit une consommation moyenne de 5.46 litres au 100 kilomètres.

les problèmes.

le bidon d'huile sur la fourche à percé,la poignée de gaz,s'est mise à tourner sur le guidon,et l'écrou de sortie d'échappement c'est desserré.

et l'entretien.

je n'ai eu qu'à compléter le plein du réservoir d'huile,le 3 éme soir,et à retendre un peu la chaine une fois revenu à la maison.

la 350 Terrot,est une moto fiable est sure,à condition d'avoir été bien préparée!

3 heures de nettoyage ont eu raison des salisures dues à la pluie,et aux projections d'huile.

je suis content de ma sortie,et je suis prêt à remettre ça l'année prochaine.

la route m'emmènera jusqu'à Monthléry,ou je participerai au Vintage Revival en Mai 2019.

si vous aimez les Terrot et les Magnat Debon,venez nous rejoindre sur notre nouveau forum.

 

 http://www.500rgas.info/forum